24/04/2013

GROTTES DE HAN accessibles pour les personnes en chaises roulantes

Un parcours de 800m emmène les chaisards et leurs accompagnants (min 1 par personne) à travers les galeries avec, en apothéose, le son et lumière à la Salle d'Armes. La sortie s'effectue via de grandes passerelles surplombant la Lesse, avec le célèbre coup de canon qui marque le retour à l'air libre.

Visite PMR dans la Grotte

Dans la Réserve, une remorque adaptée et munie d’un élévateur « La Lesse » emmène les visiteurs en chaise roulante (10 maximum) à la découverte de la Réserve d'Animaux Sauvages.

Remorque PMR

La nouvelle attraction, le PrehistoHan, est également accessible aux personnes à mobilité réduite puisqu'un ascenseur leur permet d'atteindre le premier étage de « La ferme ». Le cinéma interactif, dispose de 5 places pour les personnes en chaises roulantes.

Dans la continuité de ces aménagements, les guides et le personnel d’accueil ont suivi une formation spécifique pour l’accueil des personnes à mobilité réduite.

Ces efforts en matière d’accessibilité ont été récompensés en janvier 2012 par l’association CAP 48 qui a décerné au Domaine des Grottes de Han le prix de l’entreprise citoyenne pour l’accessibilité en faveur des personnes à mobilité réduite.

Réservation obligatoire auprès de Ingrid Marée - 084 37 72 13 – imaree@grotte-de-han.be
Attention : au moins un accompagnant valide de corpulence égale par chaisard.

 

Le temps d'une journée, découvrez la Réserve d'Animaux Sauvages dans notre véhicule adapté ainsi que la Grotte via un parcours souterrain spécialement aménagé.

Pour les individuels qui se déplacent en chaise roulante ou qui rencontrent des difficultés pour marcher, des visites spéciales leurs sont proposées les 1iers samedis et 3ièmes mercredis de chaque mois de mai à octobre.

Dates en 2013:
20 avril,
4 et 15 mai,
6 juillet,

28 août,
7 et 18 septembre,
5 et 16 octobre.

Réservation obligtoire auprès de Ingrid Marée - 084 37 72 13 – imaree@grotte-de-han.be

Attention un accompagnant valide de corpulence égale par chaisard.

16:25 Écrit par Coli et Doudou | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

13/04/2013

Namur - Le guide “ Michelin ” des chaises roulantes

 

Article paru dans "Sud Presse" du mardi 20 novembre 2012

 

Le guide “ Michelin ” des chaises roulantes

<P>A Namur, les travaux rendent les déplacements de Nicole encore plus compliqués. <CREDIT> E.D.</CREDIT> </P>

A Namur, les travaux rendent les déplacements de Nicole encore plus compliqués.E.D.

n.c.

 

namur personnes à mobilité réduite
Sur son blog, Daniel Franquien cote plusieurs lieux touristiques de la région namuroise

Un guide touristique pour personnes à mobilité réduite. C’est un peu l’idée du blog “ Voyage en chaise roulante ” de Daniel Franquien. Sa femme est handicapée depuis presque huit ans. Voilà quatre ans qu’ il passe au crible les endroits qu’ils visitent.

Pas toujours simple de faire du tourisme lorsqu’on est handicapé. Daniel Franquien le sait. Voilà presque huit ans que sa femme est en chaise roulante. Il a décidé de mettre son expérience à profit via internet. Sur son blog, il attribue des notes aux endroits qu’il visite avec sa femme, Nicole.

A Namur, tout commence avec la fête médiévale de 2008. Si le parking est accessible aux personnes handicapées, ce n’est pas le cas du spectacle. Daniel Franquien a donc pris son clavier et attribué un zéro pointé pour l’accès à la scène. “ Huit jours plus tard, la coordinatrice m’a contacté ”, se souvient Daniel. “ Elle voulait que je l’aide pour l’édition suivante. Mais elle n’avait pas de budget pour rendre le lieu plus accessible ”. Pour Daniel, pas besoin de budget: “ Il suffisait de rajouter une petite rampe, de réserver un espace devant la scène... J’ai aussi trouvé dix bénévoles. ” Des modifications qui ont permis à plusieurs personnes en chaise roulante de profiter du spectacle.

Un manque de respect

C’est surtout Daniel qui tient le blog. Pour Nicole, la personne en chaise roulante ne se rend pas toujours compte des difficultés de l’accompagnateur. “ C’est surtout lui qui est confronté à la réalité ”, explique-t-elle. Avant de se rendre quelque part, Daniel se renseigne pour savoir si c’est accessible. “ Il faut faire la différence entre accessible et adapté. On peut arriver dans un hôtel et atteindre facilement la chambre sans que ce soit adapté ”, insiste-t-il. “ Par exemple, la personne handicapée ne sait pas utiliser les toilettes. Parfois, il y a des barres spéciales, mais mises n’importe comment. ”

Il n’y a pas que le tourisme qui est pénible. Se balader en ville devient parfois un parcours du combattant pour Nicole. Le bureau de son mari se trouve dans la rue Saint-Nicolas, à Namur. “ D’ici pour aller au centre de la ville, c’est parfois difficile ”, confie-t-elle. “ Surtout qu’il y a beaucoup de travaux et que les gens se garent n’importe où. ”

Ce que déplore surtout Nicole, c’est le manque de respect vis-à-vis des personnes handicapées. “ Sur les aires d’autoroute, la toilette réservée aux personnes handicapées sert souvent de fourre-tout ”, regrette-t-elle. “ Ils y stockent les balais, les réserves de papier toilette... Or, il faut de l’espace pour manœuvrer en chaise roulante ”.

Dès qu’il aura un peu plus de temps, Daniel espère pouvoir aider les propriétaires à adapter leurs bâtiments pour les personnes à mobilité réduite.

À NOTER Le blog de Daniel:

voyageenchaiseroulante.

skynetblogs.be

A Namur, les travaux rendent les déplacements de Nicole encore plus compliqués.

http://archives.sudpresse.be/namur-personnes-a-mobilite-r...

 

 

 

22:49 Écrit par Coli et Doudou | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |